Archive

Author Archive

Scripts pour monitorer ses connections sous mac

July 16th, 2011 1 comment

Bonjour à tous!

Ca faisait bien longtemps 😉

Comme Vincent me l’a conseillé, je post ici un script que j’ai écrit pour monitorer les différentes connexions sous mac.

C’est un simple script bash qui va chercher les infos à différents endroits (ifconfig, Apple80211.framework,…).

Ensuite il les affiche d’un manière simple, prête à l’emploi avec GeekTool.

A noter que le framework Apple80211 nous donne des -db, j’ai aussi effectué le calul pour le transférer en dbm, plus représentatif de la santé de la connexion wireless.

En espérant que ça serve à quelqu’un d’autre que Vincent et moi 😉

Lien vers le script zippé: http://www.pointslash.eu/wp-content/uploads/2011/07/Network-Conn-Status.zip

Categories: Mac, Network, Unix Tags:

Wondershaper AKA Qos for dummies

June 6th, 2010 1 comment

It’s noob time!

J’ai découvert un truc pas trop mal pour les gateway linux (que je sais que vous ne manquez pas tous d’avoir!).

Avez vous déja vécu une situation telle que: La secrétaire X a décidé qu’elle allait envoyer l’entièreté de son album photo de vacances (soit ±1500 photos) à une amie. Après avoir essayé par mail et que ce dernier l’ai envoyé péter, une amie lui recommande un super site de partage de fichier légaux (megaupload.com). Elle en fait un tar (non, plutôt un zip) et après six jour de compression, elle l’upload. C’est à ce moment que ça devient intéressant, vous avez déja remarqué que lorsqu’on sature l’upload, le download devient lent à mourir (ou inversement)?

C’est pour l’essentiel dût à une mauvaise gestion des priorité de la file des paquets TCP (oui, oui je vais vous parlez de Qos). Jusqu’à maintenant, on était obligé de définir plein de paramètres chiants “spéciaux” pour paramétrer le Qos correctement.

C’est là que wondershaper entre en scène, c’est tellement compliqué que je vous tape la presqu’entièreté du man ici:

NAME
wondershaper – simple traffic shaping script

SYNOPSIS
wondershaper [interface]
wondershaper clear [interface]
wondershaper [interface] [downlink] [uplink]
[…]
wondershaper is a traffic shaping script that provides low latency,
prioritizes bulk transfers below normal web traffic, prioritizes inter‐
active shells above normal web traffic, and attempts to prevent upload
and download traffic from affecting each other’s ack packets. Put sim‐
ply, the wondershaper makes your internet connection more “responsive”
[…]
wondershaper [ interface ]
Shows the status of traffic shaping on that interface.

wondershaper clear [ interface ]
Removes all traffic shaping from that interface.

wondershaper [ interface ] [ downlink ] [ uplink ]
Configures the wondershaper on the specified interface, given
the specified downlink speed in kilobits per second, and the
specified uplink speed in kilobits per second.

En gros, si vous avez vraiment une grosse flemme: wondershaper . Cela va setter certains params pour rendre les connexions interactives plus “réactives”, et faire en sorte que l’up et le down ne se cannibalisent pas l’un l’autre (et autres cfr. le man).

Sinon, vous êtes en forme, vous tapez wondershaper pour être sur qu’il pige bien quelle BW vous avez à lui accorder.

Ca peut aussi servir à limiter la BW volontairement, j’ai utilisé ça pour limiter le débit sur un tunnel VPN (wondershaper tun0 …).

Alors, compliqué hein le Qos? Ca valait bien la peine de se taper le CCIP ^^

Pour le plus noob d’entre nous: je crois qu’il y a même un gui pour ClarkConnect ^^

Categories: Linux, Network Tags:

Mode bridge pour BBOX2

May 4th, 2010 15 comments

Hello tout le monde!

Récemment, j’ai voulu mettre en place un router Cisco chez une personne avec une connexion Belgacom Home.

Cisco881

Dans ce cas de figure (pas de router ni modem VDSL2…), il me fallait: soit acheter un modem VDSL2 et mettre le router en ethernet derrière ou mettre la bbox en mode bridge. Dans ce mode, la bbox ne négociera pas la connexion pppoe et forwardera tout sur le bridge lan.

C’est donc une bonne manière de bypasser le nat de la bbox (qui est assez mal géré au niveau de la durée de vie des ports ouvert). Une bonne chose aussi, BelgacomTV ou la VoIP restent inchangés. Je sais pas comment belgacom s’arrange mais bon…

Et puis, je trouve ça cool d’avoir une IP publique sur mon interface FA0/0 ^^

Donc, dans l’interface de config de la BBOX:

– Advanced Settings -> Network Interfaces -> Edit Wan PPPoE
– Settings -> Underlying connection -> Sélectionner “Lan Bridge”

Je n’ai pas pu sniffer ce qui passait sur le deuxième port pendant la connexion pppoe du premier mais, à mon avis, ça doit agir comme un hub…

Ensuite, prendre le router Cisco ou autre à mettre derrière et configurer le pppoe &zo…

Tadaaa, adieu port forwading, règle de sécurité étrange et autres dmz qui marche pas de la bbox 😉

PS: Thomas, si tu as un retour d’expérience meilleure pour la bbox avec des serveurs derrière, hésite pas 😉

EDIT: Evidemment, on a besoin d’un router ethernet derrière (d’ou la FA0/0) ^^

Categories: Network Tags: , , , , , ,

Installation de FreeBSD sur VMware ESXi

March 16th, 2009 No comments

VMware dans sa grande bonté ne supporte pas par défaut FreeBSD (ni aucune une BSD d’ailleurs). Il va donc falloir bidouille un brin (petit le brin).

Premièrement: Installer ESXi, c’est facile (trop) juste à la fin il faut activer le ssh.

Deuxièmement: Faire une install normale de FreeBSD comme une nouvelle VM normale en sélectionnant Autre/Autre (Non 64 Bits) comme type d’OS.

Troisièmement: Installer les VMware tools, ils ne s’installent pas en mode click-click mais par contre ils sont dispo dans le datastore ou il y a les iso des VMware Tools
Donc:
cp /usr/lib/vmware/isoimages/freebsd.iso /vmfs/volumes/datastore2/ISOIMAGES

Puis le monter dans la VM comme un cd normal en le settant des ses prorpiétés. Ensuite, installer compat6x dans freebsd et executer le script d’install.

Quatrièmement: Shutdown la VM et le guest (le guest se shutdown pas automatiquement après :( ) et éditer un fichier dans /vmfs/volumes/datastore2//.vmx
Chercher les 3 lignes qui commencent par ethernet0. et en rajouter une au dessus avec : ethernet0.virtualDev="e1000"
Cela fait que la carte émulée par VMware est une Intel Pro/1000 qu’il gère beaucoup mieux que celle par défaut (Pas de possibilité de faire du giga par défaut et elle droppe des paquets sous le load.)

Cinquièmement: Démarrer la machine virtuelle, vous n’aurez plus d’ip, c’est normal, editez /etc/rc.conf et changez: ifconfig_le0 pour ifconfig_me0

Et voila vous avez une freebsd prête pour l’action! (Vous pouvez vous en servir comme template 😉 )

Categories: Unix Tags: , , ,

Mon workflow personnel ;-)

January 24th, 2009 No comments

Workflow

Categories: Divers Tags:

Keymap du macbook sous Windows virtualisé

January 24th, 2009 No comments

Si vous utiliser un mac et VirtualBox (VMware ou autres…), vous avez sans doute déja remarqué que le keymap est différent que celui de Mac OS X.

C’est, entre autres, dût à windows et à sa gestion de la touche Alt. Sous windows, celle-ci est essentiellement utilisée pour accéder aux menu Fichier,…

Par exemple pour faire un pipe ( | ) dans mac osx il suffit de faire Alt – Shift – L.

j’ai voulu recréer le même comportement ou presque sous windows histoire d’avoir une transition la plus fluide possible.

J’ai donc crée mon propre keymap grâce un outil (gratuit, waw!) de chez microsoft, j’ai nommé le Microsoft keyboard Layout Creator!

Voici donc le MacBook Windows Keymap à installer.

Décompresser l’archive, exécutez l’exe à l’intérieur, répondez aux questions et changez votre keymap dans “Panneau de Configuration -> Options Régionales et linguistiques -> Langues” pour Belgian MacBookPro.

Note: Ce keymap est fait pour un clavier de macbook pro avec clavier belge, il fonctionne aussi sur les macbook. Je pense que le keymap apple français est identique mais je ne suis pas sûr.

Note1: Si vous voulez changer le keymap au login screen allez dans “Panneau de Configuration -> Options Régionales et linguistiques ->Avancé” et clickez sur la checkbox “Appliquez ces paramètres au compte de l’utilisateur et au profil utilisateur par défaut” (Tout en bas)

Note2: Au fait, ça marche aussi si on installe les drivers bootcamp dans la vm mais il faut vraiment tout installer :/

Installation de Tomcat 5.5 sur FreeBSD

January 23rd, 2009 No comments

Il y a quelque jours, j’ai décidé d’installer un server Apache Tomcat sur FreeBSD (mon os server favoris).

C’est donc en toute logique comme toujours sous freebsd que je fais:

cd /usr/ports/www/tomcat55/ make install clean

Mais cette fois cela ne marchera pas!

En effet, il faut récupérer les sources aux url indiquées dans l’erreur du makefile et les placer dans /usr/ports/distfiles/ manuellement.

Pour ce faire, il vous faudra même vous engistrer sur le site de sun, tout ceci à cause de licenses (merci sun) sur le JDK et JRE que vous allez installer.

Après cela, il ne vous reste plus qu’a relancer make install clean dans le répertoire /usr/ports/www/tomcat55/ et tadaaam….

Le plus beau dans tout cela c’est qu’après ça vous aurez un JRE et un JDK fonctionnel sous freebsd. Plutôt cool!

Vous pouvez donc “compiler” avec javac et exécuter avec java.

Ensuite rendez-vous à: <adresse_server>:8109 , vous y trouverez de la doc sur le module d’admin (entre autres) et grâce à ce dernier vous pourrez déployer des .war (WebArchive) de Servlets et JSP.

Pour plus de configuration lisez le fichier server.xml dans le répertoire $CATALINA_HOME/conf/.

Si vous voulez déployer vos war en click-click depuis netbeans en mode assisté mental, il faudra malheureusement installer glassfish qui est un super tomcat qui genre énormément d’autres choses.

Categories: Unix Tags: ,